Les pluies incessantes et les températures basses pour la saison n'aident pas le jardinier. A cela s'ajoute la prolifération d'insectes ravageurs et de limaces et escargots. Au potager, les jeunes pousses de petits pois sont dévorées par la sitone. Il aurait fallu mélanger de la cendre de bois à la terre au moment de la plantation, seul répulsif naturel efficace.

WP_20160616_11_55_33_Pro

Les salades et céleris rave apprécieraient plutôt les pluies abondantes et un ensoleillement modeste

WP_20160616_11_54_18_Pro

Sous leur abri fait d'arceaux en fibre de verre et d'un film plastique, les tomates attendent encore la chaleur mais sont préservées de la pluie qui pourrait mouiller les feuilles et favoriser la venue du mildiou. Le paillage à base de tontes de gazon et de BRF permet d'espacer les apports d'eau. Du purin de consoude a été ajouté à l'eau d'arrosage.

WP_20160616_11_53_09_Pro

Dans le bac à compost, un hôte inhabituel: une superbe couleuvre d'Esculape ! Du coup, plus de campagnols en vue.

WP_20160521_09_23_17_Pro

De leur côté, les rosiers font de leur mieux. Un rosier grimpant "Santana" exposé plein sud:

WP_20160616_11_56_23_Pro

"Zéphirine Drouin" n'est pas au mieux de sa forme. D'habitude, elle est beaucoup plus florifère:

WP_20160616_11_51_34_Pro

Quant à "Caroline Testoud", c'est vraiment catastrophique:

WP_20160616_11_52_04_Pro

Le rosier liane "Rambling Rector", quoiqu'ayant besoin d'une bonne taille de nettoyage, s'en tire beaucoup mieux:

WP_20160616_11_57_43_Pro

Un petit dernier qui ne s'en tire pas trop mal. Ce rosier buisson issu d'une bouture n'a jamais su son nom mais il est remontant, très résistant et délicatement parfumé.

WP_20160616_18_20_29_Pro